Technologies de toute dernière génération : ARAMIS et AURIS

chantiers/projets
// 4 juillet 2017

Outre la possibilité de voyager en train confortablement et en toute sécurité, la communication en temps réel d’informations importantes, sur la ponctualité des trains par exemple, fait partie des missions cruciales des CFL. C’est précisément l’information des voyageurs qui requiert un maximum de précision et de rapidité – deux atouts qu’offrent les systèmes automatisés notamment. Deux outils d’avant-garde assurent une communication fiable d’informations aux voyageurs des CFL : les deux systèmes ARAMIS et AURIS font office de source automatique pour les différents outils de communication en temps réel de l’information aux clients des CFL – ils sont déjà partiellement opérationnels et le déploiement au réseau entier est prévu dans un proche avenir.

ARAMIS : l’interface centrale de gestion et d‘information

Avec la mise en service du système de suivi des trains en temps réel ARAMIS (« Advanced Rail Automation Management and Information System »), les clients disposent en temps réel d’informations sur la ponctualité et la localisation de leur train. L’utilisation des données collectées grâce à ARAMIS sur la localisation des trains, et la comparaison de ces données avec les données planifiées dans l’horaire officiel, permettent aux CFL de tenir leurs clients informés en temps réel d’éventuels retards ou d’éventuelles perturbations du trafic via l’application pour smartphones ou bien sur la page d’accueil du site Internet de la compagnie.

ARAMIS est en fait un système visant, en cas de conflit, à permettre aux agents-circulation de trouver, plus rapidement et plus efficacement, des solutions de normalisation du trafic. Pour les CFL, ARAMIS constitue l’interface centrale pour la réception, le traitement et la communication de toutes les informations nécessaires sur les horaires et le trafic qui sont recueillies auprès des différentes sources. Il ne reste alors « plus qu’à » retransmettre ces informations aux clients. Et c’est précisément là qu’intervient le système AURIS.

AURIS : le relayeur efficace d’informations

Le système AURIS (abréviation allemande de « Automatisches Reisenden-Informations-System » – système automatique d’information des voyageurs), actuellement encore en phase d’essai, transmet des informations importantes aux usagers du rail. Pour ce faire, AURIS utilise en temps réel et de manière entièrement automatique les données du système ARAMIS sur d’éventuels retards ou d’éventuelles perturbations du trafic par exemple, et les retransmet en temps réel aux clients à l’aide de panneaux d’affichage dynamiques et de messages vocaux automatisés. Cela se fait, entre autres, au moyen d’enregistrements audio automatisés avec le procédé « text-to-speech », qui permet de synthétiser un texte écrit en message vocal. Une présentation uniformisée des affichages et des messages vocaux sur l’ensemble du réseau CFL simplifie le repérage et l’orientation des passagers. Via le système AURIS, les clients obtiennent en outre des informations sur les changements de quai, le passage de trains sans arrêt et les correspondances aux quais respectifs. Grâce au niveau élevé d’automatisation du système AURIS, la tâche des chefs de circulation est allégée. Ces derniers peuvent ainsi se concentrer pleinement sur la résolution technique de conflits en cas de déviation ou de perturbation du trafic, sans négliger pour autant l’information indispensable aux voyageurs.

Le nouveau système AURIS est testé, pendant la phase pilote en cours, dans 12 gares et points d’arrêt du sud et du sud-ouest du Grand-Duché. Dans le cadre de ce projet pilote, ce sont d’abord 5 stations qui reçoivent à la fois des informations visuelles et auditives destinées aux voyageurs, c’est-à-dire par panneaux d’affichage et par messages vocaux : Belval-Université, Lamadelaine, Oberkorn, Pétange et Rodange. Les voyageurs sont exclusivement informés par des messages vocaux dans les stations suivantes : Bascharage-Sanem, Belvaux-Soleuvre, Belval-Redange, Belval-Lycée, Differdange, Niederkorn et Schouweiler.

L’interaction entre ARAMIS et AURIS

D’une manière générale, on peut tout à fait concevoir ARAMIS comme un centre d’information alimenté par diverses sources. Le haut niveau de qualité des données transmises est le résultat d’une coopération efficace entre divers partenaires. C’est ainsi que l’indicateur horaire général et ses données sont par ex. créés et transmis au module de planification d’ARAMIS. ARAMIS, plus précisément son module de gestion, reçoit la position actuelle et le créneau horaire actuel des trains. Dans le même temps, ARAMIS tient compte de prévisions ainsi que d’éventuels changements de quai et transmet les mesures à prendre à l’outil de planification du système.

Les données collectées sont ensuite communiquées en totalité via le distributeur d’ARAMIS à l’interface centrale d’AURIS, où elles font encore l’objet d’un traitement automatisé et sont émises sous forme d’informations visuelles et auditives. L’information automatisée aux voyageurs via le système AURIS   ne peut fonctionner qu’avec les données obtenues par ARAMIS. Ces processus préparatoires se déroulent tous de façon permanente, automatisée et en quelques secondes, pour que les CFL puissent prendre le plus rapidement possible toutes les mesures nécessaires et pour que les informations y afférentes parviennent directement aux clients. Ces derniers sont alors tenus parfaitement informés de la situation actualisée en temps réel et ce, via le site Internet, l’application pour smartphones, les panneaux d‘affichage, les messages vocaux et bien sûr aussi par le personnel des CFL.

Jetez un coup d’oeil exclusif sur l’environnement de travail du futur poste Auris (cliquez sur les photos pour les agrandir)!